Pour être en conformité avec la loi, le refuge du Folly à Samoëns, à flanc de montagne, a dû impérativement se mettre aux normes et installer une station d’épuration autonome agréée pour le traitement de ses eaux usées avant leurs rejets dans un milieu naturel d’exception.

Les étapes du projet : De la conception au suivi in situ du traitement des eaux usées domestiques d’un refuge :

1.Quelle filière d’assainissement choisir pour un refuge en montagne ?

Refuge du Folly – Samoëns – Haute Savoie – 1558 mètres

Les étapes :

Le fonctionnement d’un refuge en montagne exige la prise en compte de caractéristiques spécifiques pour concevoir un projet d’assainissement autonome de qualité:

  • Ouverture des lieux quelques mois par an (Mars à Octobre)
  • Occupation intermittente
  • Charges hydrauliques et charges de pollution variables
  • Absence d’électricité sur le site
  • Température moyenne des eaux usées de 2 à 6 degrés
  • Pas d’accès routier
  • Pose à effectuer en terrain accidenté
  • Filière ensevelie sous 2 à 3 mètres de neige pendant la période de fermeture

Au regard de ces contraintes, Le Conseil Général de Haute Savoie (Maitre d’Ouvrage), l’Agence de l’Eau et les Services Techniques de la commune de Samoëns ont retenu le procédé de filtration compacte COMPACT’O® pour deux de ses qualités essentielles :

  • Son média filtrant à base de laine de roche à fort pouvoir isolant
  • Un procédé et un fonctionnement gravitaire sans aucune alimentation électrique

Description du système d’assainissement autonome retenu (capacité 24 Equivalent Habitants) :

  • Un bac à graisse de 500 litres pour prétraiter les eaux de cuisine
  • Une filière COMPACT’O® 24 EH composée :
    • D’une fosse toutes eaux monobloc (FTE) d’un volume de 12 000 litres et son dispositif siphoïde de sortie
    • D’une chasse à auget de 50 litres pour répartir équitablement les eaux prétraitées sur les filtres compacts
    • De quatre filtres COMPACT’O® 6 EH

2.Comment réaliser un chantier d’ANC sans accès routier ?

Chantier ANC

Les travaux d’installation de la filière se sont déroulés sur deux semaines. L’acheminement des cuves et des équipements COMPACT’O® s’est effectué par héliportage, le refuge n’étant accessible qu’à pied. Le transport par les airs a été rendu possible grâce à l’exceptionnelle résistance structurelle des cuves COMPACT’O®, fabriquées en PEHD renforcé (polyéthylène) et par leurs faibles poids, environ 250 à 300 kg.

3. Comment intégrer une station d’épuration autonome dans un paysage de montagne ?

Visuel final après mise en service de la filière COMPACT’O®

Détails des rehausses et tampons de couverture

4. Quel suivi in situ mettre en place pour s’assurer de la qualité des eaux rejetées dans la nature ?

Depuis sa pose en 2010, cette installation d’assainissement non collectif entretenue par le refuge, est suivie et contrôlée, une fois par an, par nos services ainsi que par le Conseil Général de Haute Savoie. Un regard de collecte, implanté en sortie de station, permet de prélever des échantillons d’eaux traitées avant rejet en milieu naturel. La qualité des eaux a toujours répondu aux exigences de l’Arrêté du 21 juillet 2015 relatif aux systèmes d’assainissement collectif et aux installations d’assainissement non collectif

.

Nous contacter

Horaires

Nous vous accueillons :
Du lundi au Jeudi
de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30
Le vendredi
de 8h30 à 12h et de 14h à 17h

Coordonnées

13, rue de Luyot Z.I.B F
59113 SECLIN

Contact

Tél. : +33 3 66 48 00 01
Mail : contact@a-autonome.fr
Fax : +33 3 20 32 91 43