Nous sommes heureux de vous proposer nos solutions de récupération, de rétention, de stockage et de réutilisation d’eau de pluie GREENPACK®. A cette occasion, vous trouverez ce petit guide pratique que l’Assainissement autonome a rédigé sur cette problématique d’actualité et ainsi découvrir son intérêt.

1. Pourquoi récupérer les eaux pluviales ? 

Le saviez-vous ?

Nous utilisons 93% de notre consommation d'eau dans la maison pour notre hygiène et le ménage, mais seulement 7% pour notre alimentation.

A titre d’exemple, une famille composée de 2 adultes et un enfant consomme en moyenne 120 m 3 par an.

La question de la réutilisation de l’eau de pluie prend donc tout son sens devant de tels chiffres !

Répartition de l’eau par usage dans un foyer

La France : un pays où il pleut 

En France, il tombe en moyenne 750 litres d’eau de pluie par an et par mètre carré. On considère que 1 millimètre d’eau de pluie = 1 litre d’eau/m2. Pour avoir une idée plus précise sur la pluviométrie de votre région, vous pouvez consulter la carte des précipitations sur le site du Service Public d’Information sur l’eau : EAUFRANCE. Le volume d’eau de pluie que vous pourrez collecter dépend bien entendu de la zone géographique où vous habitez. Cependant et pour différentes raisons, il sera toujours intéressant de récupérer vos eaux pluviales et ce quelque que soit le territoire ou la région dans laquelle vous vous trouvez.  

La rétention / régulation d’eau de pluie :

Vous devez savoir que la rétention des eaux de pluie et de ruissellement sur votre propriété peut vous être imposée par les services publics. Pour ce faire, vous devrez stocker les eaux de pluie collectées sur votre parcelle afin de réguler leur débit de restitution dans le réseau pluvial public pour limiter les à-coups hydrauliques, voire les débordements que peuvent engendrer de fortes pluies et orages sur les réseaux de collecte de votre commune. Dans ce cas, vous devrez installer une cuve de rétention d’eau de pluie équipée d’un trop plein ou d’un dispositif de régulation du débit de restitution.

C’est notre gamme GREENPACK® REGUL avec ou sans stockage des eaux de pluie.

La récupération / réutilisation d’eau de pluie :

En premier lieu et avant d’envisager la récupération des eaux de pluide toiture (la récupération / réutilisation des eaux de ruissellement étant interdite pour risque de pollution hydrocarbures entre autres) sur votre propriété, nous vous conseillons de vérifier les fondamentaux suivants :

  • Être propriétaire de sa résidence principale ou secondaire
  • Disposer de suffisamment de terrain autour de votre habitation pour une telle installation
  • Prévoir une enveloppe budgétaire suffisante (min. 1500 € à 10000 € selon les volumes d’eau de pluie en question et le traitement envisagé) pour financer votre projet

Les besoins en eau (du robinet) peuvent être très différents selon les activités domestiques envisagées. Un tiers de notre consommation d’eau quotidienne (moyenne annuelle) concerne les chasses d’eau des toilettes, le lavage des sols et des surfaces, le lavage des extérieurs et des véhicules, l’arrosage du jardin, etc. Stocker et réutiliser l’eau de pluie (sous réserve de certains traitements selon les usages) peut donc apparaitre comme un bon moyen de faire des économies. Mais attention : l’eau de pluie sans traitement grisaillerait le linge par exemple. Un traitement spécifique par filtrations multi-étages (filtres à tamis + filtre à charbon actif, etc.) suivi d’une désinfection UV dans ce cas s’imposerait.

C’est notre gamme GREENPACK® VALOR en vue d’une réutilisation de l’eau de pluie pour votre jardin ou/et dans votre habitat.

L’eau précieuse :

L’eau est une ressource précieuse: elle nous arrive du ciel gratuitement. Il nous est donc intéressant de vouloir valoriser cette ressource. Être autonome en eau est ambitieux non seulement du point de vue de la quantité à stocker mais aussi par rapport à une législation contraignante limitant la réutilisation domestique de l’eau de pluie (voir ci-dessous §3). Dans un premier temps, nous vous invitons à être prévoyant plutôt qu’indépendant en portant votre priorité sur la réserve d’eau.

Que vous souhaitiez faire des économies ou bien par désir de préserver nos ressources naturelles ou encore par respect pour le tiers de la population mondiale qui n’a pas accès à l’eau, quelque soit votre motivation, voici quelques données du Centre d’Information sur l’eau qui peuvent vous fournir une base de réflexion pour envisager un projet individuel de récupération des eaux pluviales.

 

2. Comment récupérer et stocker l’eau de pluie sur votre terrain ?

L’ancêtre du GREENPACK®

Le captage des eaux pluviales :

La toiture et ses gouttières sont les plus efficaces pour collecter les eaux pluviales.

Le saviez-vous ?

Un toit en ardoise et des gouttières en zinc ont un rendement optimal en matière de récupération de la pluie

 

Le volume d’eau de pluie récupérable :

Voici la formule qui vous permettra de calculer les m 3 que vous pourrez récupérer par an :

S (m2) x P (mm) x 90 % = V (Volume d’eau de pluie récupérable en m3/an)

S étant la surface de la toiture (projetée au sol) en m2

P étant la pluviométrie annuelle dans votre région en mm

Le stockage des eaux pluviales :

Votre cuve de récupération d’eau de pluie doit être dimensionnée en fonction de votre utilisation et demande une étude préalable. Quel matériau est le mieux adapté à votre projet ? Une citerne en béton ou en polyéthylène ? Préfiltration, pompage, traitements éventuels, tant de questions qui demandent l’expertise d’un spécialiste pour la conception de votre installation de récupération / réutilisation de l’eau de pluie, ce afin d’obtenir un retour sur investissement optimisé qui vous satisfera dans l’usage et le temps. Notre prochain article sera consacré à la technicité de la solution de récupération de l’eau de pluie.

3. Jusqu’où aller dans l’utilisation de l’eau de pluie chez soi ?

 

La loi fixe un cadre réglementaire pour l’usage de l’eau de pluie par l’Arrêté du 21 août 2008. Cet arrêté règlemente les usages à l’intérieur et à l’extérieur des habitats, lesquels sont résumés dans la Publication du Ministère des Solidarités et de la Santé en date du 16 septembre 2008 sur l’usage domestique de l’eau de pluie.

 

Il faut distinguer 2 cas de figure :

Pour l’usage, dans un cadre strictement familial, par un propriétaire, des eaux de pluie collectées sur sa propre toiture, aucun contrôle sanitaire de potabilité n’est exigé.

Pour tout autre usage dans les logements locatifs, les bâtiments ERP (Bâtiment Recevant du Public), les bâtiments collectifs, etc. toute installation de mise à disposition payante ou gratuite de réutilisation des eaux de pluie implique que son propriétaire entre dans le rôle d’un distributeur devant respecter des obligations normées, des impositions réglementaires et techniques ainsi que des restrictions liées au respect des règles sanitaires sur la potabilité en France.

 A savoir que dès qu’il y a réutilisation des eaux de pluie dans l’habitat, l’installation d’un double circuit d’eau est nécessaire afin d’éviter toute contamination de l’eau potable distribuée par l’Etat par l’eau de pluie.

D’ailleurs, toute installation de réutilisation des eaux de pluie pouvant occasionner un rejet vers le réseau des eaux usées communal doit faire l’objet d’une déclaration en mairie.

Par ailleurs, dans le cas où vous souhaiteriez disposer d’une autonomie en eau dans votre habitat grâce à une réutilisation poussée des eaux de pluie collectées, ce à des fins d’usages domestiques, une installation de traitement sera requise pour obtenir une qualité d’eau propre à la consommation. Un tel projet demandera la réalisation d’études de faisabilité financières et techniques ainsi qu’un entretien sérieux et régulier de vos installations. Gardons tous à l’esprit que dans un futur proche, une dizaine d’années tout au plus, le 100% autonome deviendra la norme.

 

4. Notre savoir-faire en ingénierie de traitement de l’eau

L’Assainissement autonome, situé à Seclin, dans le département du Nord, conçoit, fabrique et commercialise des solutions de rétention / régulation d’eau de pluie et des solutions de récupération / réutilisation d’eau de pluie ainsi que des stations d’épuration individuelles et collectives 100% fabriquées en France, depuis plus de 20 ans.

L’Assainissement autonome est à votre disposition pour vous conseiller tant vos projets sont uniques et sur mesure et dispose d’un réseau d’installateurs sur tout le territoire,  auxquels vous aurez accès dans votre région, n’hésitez pas à nous interroger.

Nous contacter

Horaires

Nous vous accueillons :
Du lundi au Jeudi
de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30
Le vendredi
de 8h30 à 12h et de 14h à 17h

Coordonnées

13, rue de Luyot Z.I.B F
59113 SECLIN

Contact

Tél. : +33 3 66 48 00 01
Mail : contact@a-autonome.fr
Fax : +33 3 20 32 91 43